Dans le cadre de l’exposition 100 ans de céramique danoise Emmanuel Boos va nous éclaircir sur les différences entre la céramique danoise et la céramique française.

Emmanuel Boos, « La bibliothèque est en feux », 2018. Céramique de Sèvres, couvertes et émaux de Sèvres (215 cubes, 6x6x6cm chacun). Photo Gérard Jonca/Sèvres-Cité de la Céramique

 

Emmanuel Boos (St. Etienne – France, 1969) est l’un des plus importants céramistes français de sa génération. Praticien résolu, il a fait de l’émail céramique le centre de ses préoccupations artistiques. Il est aussi un chercheur et un auteur reconnu. Il a obtenu un doctorat en Arts et Design du Royal College of Art de Londres sur le thème de la poétique de l’émail.

Cette passion de l’émail l’a conduit à s’intéresser à la céramique danoise. C’est à Paris, chez Maria Lund, qu’il découvre les riches et exubérants Glasurstykker (pièces à émaux) de Bente Skjøttgard. Aux débuts de sa thèse de doctorat à Londres il se rendra même sur les traces de cette dernière et sur celles de Morten Løbner Espersen à la Designskolen de Kolding qui y a longtemps abrité une large bibliothèque d’émaux développée par ses élèves et par son professeur Lisbeth Voigt-Durand. Il a longuement consulté cette bibliothèque. Il y découvre une éthique de la pratique qui met le matériau au centre et bien sûr une certaine esthétique danoise qui le surprit et le toucha par sa dimension poétique : c’est la découverte du sculpteur fin de siècle Niels Hansen Jacobsen à Vejen mais aussi de nombreux autres céramistes danois exposés à CLAY, musée de la céramique danoise à Middelfart.

 

En 2013, il sera l’un des rares artistes non-danois à exposer chez Copenhagen Ceramics à Copenhague puis à Paris chez Maria Lund. En 2015 il est invité par l’Académie Royale des Beaux-Arts du Danemark pour intervenir dans les locaux des ateliers céramiques de l’institution à Bornholm. Actuellement, il vit entre l’Allemagne et la France où il est artiste en résidence à la Manufacture de Sèvres depuis 2016. À Paris, il est représenté par la galerie Jousse Entreprise

Il expose du 25 janvier au 24 février 2019 à la Chapelle des Petits Augustins aux Beaux-Arts de Paris dans le cadre de l’exposition Formes Limites.

www.emmanuelboos.info

Jeudi 7 février 2019 à 19h
entrée libre

Conférence débout

Nous contacter

Nous contacter

Pin It on Pinterest