Peter Martensen est une figure importante de la scène artistique contemporaine danoise. A partir du 6 septembre 2017, La Maison du Danemark présente l’exposition Ravage en collaboration avec Le Musée d’art moderne et contemporain de Saint-Etienne Métropole.

La Maison du Danemark et le Musée d’art moderne et contemporain de Saint-Étienne Métropole s’engagent en 2017 dans un  partenariat autour d’une figure majeure de la scène artistique contemporaine danoise. Peter Martensen est un artiste singulier. Sans cesse en quête d’une vérité artistique et existentielle, il trace, à travers sa peinture, son propre chemin, indépendamment des modes parfois aléatoires du monde de l’art.

Nombreux sont les musées danois qui lui ont offert leurs cimaise et depuis, il a été présenté en Suède, en Italie, en Corée comme à New York ou Paris. Ravage est sa première exposition monographique dans un musée français et sur la scène institutionnelle parisienne.  À la présentation au Musée d’art moderne et contemporain de  Saint-Étienne jusqu’au 27 août succédera celle de la Maison  du Danemark à partir du 6 septembre.

Mélancolie, distance, indifférence, recul, absence, silence sont les qualificatifs qui pourraient accompagner une première appréhension de l’œuvre de Peter Martensen, pourtant cela en réduirait la portée, l’énergie et l’actualité. Quelques similitudes avec l’atmosphère  du peintre danois Vilhelm Hammershøi pourraient être avancées ; cependant si Martensen admire son compatriote, son travail n’en  est pas moins résolument contemporain et très personnel. Plutôt qu’artiste engagé, il préfère se positionner comme « un réaliste  mental ». Il ne faut pas y voir quelque allusion avec ce que fut en France le réalisme social, il s’agit plutôt de traduire cette expression comme celle d’une éthique toute personnelle, celle qui traverse ses choix de vie comme ses engagements tournés vers l’autre, les  autres. « Je travaille beaucoup avec ce qui relève du général, des  généralités ; mes œuvres  parlent d’êtres humains. »

Dans Ravage, peintures, dessins, sculpture et vidéos témoigneront  de la cohérence de la démarche de cet artiste né en 1953 à Odense (Danemark). Loin d’une rétrospective de l’œuvre de Peter Martensen, cette exposition intervient dans une période de création particulièrement riche et innovante dans la carrière de l’artiste dont elle se veut l’écho.

Catalogue : Peter Martensen, Ravage
Le catalogue de l’exposition est enrichi par un texte de l’écrivain danois bien connu en France, Jens Christian Grøndahl. Merete  Sanderhoff, conservateur au Statens Museum for Kunst (Copenhague) y pose la question de la place de Martensen sur la scène contemporaine et dans le contexte danois. Lorand Hegyi, directeur émerite du Musée d’art moderne et contemporain de Saint-Étienne Métropole, s’intéresse à la figure de Martensen sur la scène  internationale. Enfin, une interview de Martine Dancer-Mourès, commissaire de l’exposition et directeur général du Musée  d’art moderne et contemporain Saint-Étienne Métropole, donne la parole à Peter Martensen.

Bilingue français-anglais de 168 pages,
Editions Kerber Verlag, Bielefeld (Allemagne)
isbn 978-3-7356-0374-6,  38 €

Peter Martensen, « The Settlement », 2016. Huile sur toile. 100 x 120 cm. Courtesy de l’artiste et de la Galerie Maria Lund. Photo : François Ayme. © ADAGP, Paris 2017.

 

 

 

 

 

Pin It on Pinterest

Nous contacter

Nous contacter